Historique

Le B.C.F.D.

 

Le Club de Basket de Faverges Dolomieu est l’aboutissement de l’union de deux clubs, le club de Faverges de la Tour (Association Sportive et Culturelle) et celui de Dolomieu (Foyer des Jeunes). Cette union a été faite dans un but de survie des deux clubs, chacun étant en manque de joueurs (Voir ci-dessous les historiques de chaque club).

 
Est né alors en 2004 un nouveau club: Basket Club Faverges Dolomieu (BCFD)

  

Cette fusion fut possible et se passa sans trop de problèmes du fait que les deux clubs de Faverges et de Dolomieu étaient complémentaires et avaient des “idéologies” semblables : faire en sorte que le basket soit accessible à tous, que les joueurs ne viennent pas “consommer le sport”, et que les entraîneurs soient bénévoles dans la mesure du possible... De plus les mentalités ont changé, le développement de l’intercommunalité, les jeunes se retrouvant dans le même collège... La FFBB ne favorisant pas l’expansion des petits clubs, cette fusion permis la création d’un club sportivement et financièrement plus fort.

Le Basket Club Faverges Dolomieu est organisé conformément à la loi du 1er juillet 1901.

 

Aujourd’hui, en 2012, ce club comporte environ 220 licenciés, et toutes les catégories sont représentées, il y a donc un grand nombre d’équipes jeunes. La priorité est mise sur ces équipes, surtout au niveau de l’encadrement.

 
Le principal objectif du club est ainsi de former des jeunes joueurs ayant de bonnes bases individuelles et collectives, pour pouvoir, lors de leur passage dans des équipes seniors approfondir des thèmes déjà abordés ou de nouveaux thèmes, sans avoir besoin de travailler des fondamentaux non acquis. Pour cela, bien que le bénévolat ai toujours été la devise du club, et par le fait du manque d’entraîneurs, le club à été dans l’obligation de faire appel à des entraîneurs rémunérés (Sport 38, apprentissage…), qui travaillent avec des équipes jeunes et non seniors (équipes benjamines, minimes, cadets).

 

Certes, le but visé est ainsi de former des joueurs d’un bon niveau, mais l’accent est aussi mis sur le plaisir du jeu et le fair-play.

 
Cet esprit de loisir est instauré principalement grâce aux «troisièmes mi-temps» à la fin des matches ou des entraînements, permettant de lier les équipes ; mais aussi grâce à une commission des fêtes dynamique et active qui à pour objectif de rassembler joueur(se)s, encadrants et sympathisants du club et ceci aussi à des fins financières pour faire vivre le club.

 

 

HISTORIQUE du Foyer Laïque des Jeunes et d’Education Populaire de Dolomieu

 

En 1924, un jeune couple d’instituteurs, soucieux de l’éducation de leurs élèves au-delà de l’âge scolaire, créait l’Amicale Laïque des Anciennes de l’Ecole Publique de Dolomieu.
Ces jeunes filles s’adonnaient aux activités « Théâtre » et organisaient déjà des sorties ; et l’on citera pour mémoire le 1er voyage historique à La cascade de Glandieu (distante d’une quinzaine de kilomètres) en … ”chars à bancs”.

En 1958, il y eu l’arrivée d’Emile JACQUET qui occupait à la fois les postes d’instituteur, de directeur, gérant de cantine… Mais ce n’était pas tout…
Il entraîna avec lui une équipe de jeunes filles, issues de l’école laïque, sur les terrains de basket.
Pour anecdote, les voyages s’effectuaient à cette époque-ci avec la 4 chevaux d’Emile…

 

En 1964, afin de pouvoir pratiquer à la fois le théâtre et le basket au sein de la même association et ouvrir cette association à toutes et tous les jeunes de Dolomieu, l’Amicale laïque des anciennes élèves de l’école publique de Dolomieu passait le flambeau et devenait le Foyer Laïque des Jeunes et d’Education populaire de Dolomieu. A ce moment là, M. JACQUET ignorait qu’il serait président pour 30 ans…

 

En 1968, on notera l’arrivée d’André AINADJOGLOU, arbitre officiel de basket et entraîneur de plusieurs équipes. Il officiera encore de longues années, puisqu’en 2006 il sera toujours présent pour de petits coups de main !
Il occupera également au sein du Foyer le poste de metteur en scène au sein de la troupe de théâtre et plus tard passera au ”grade” de Président.

 


En trente ans le Foyer à grandi et s’est enrichi de nouvelles sections : photos, danse, gymnastique féminines, volley et sports détente, regroupant ainsi plus de deux cent adhérents dans ses années fastes.
D’autre personnes prendront la relève d’Emile JACQUET à la tête du Foyer ; Daniel DEMANCHE puis André AINADJOGLOU.

 

Côté basket, le Foyer suivra son bonhomme de chemin pour atteindre le niveau d’Excellence Région en 1995, en féminines bien sûr ! Et qui n’a pas en mémoire les phases finales de la Coupe Nationale UFOLEP que l’équipe première disputa à maintes reprises et avec succès dans les années 90...

 


Puis surviendra une baisse d’effectif du côté des adultes alors que le Foyer a une vraie pépinière de futurs joueur(se)s.
C’est ainsi que petit à petit l’idée à germé dans la tête de certains encadrants/joueuses : un regroupement avec le club de basket de Faverges-de-la-Tour (section appartenant à l’A.S.C.).
Faverges ayant des effectifs de seniors nettement plus riche que Dolomieu, et manquant cruellement de jeunes.
Les 2 clubs ne pouvaient qu’être complémentaires.

C’est ainsi qu’en 2001, on commença à regrouper en premier lieu les équipes de seniors filles. L’entente se passa dans les meilleures conditions et petit à petit, d’autres équipes furent mélangées pour arriver, en 2004, à une fusion totale des 2 clubs dans le respect de chacun et de la vie des deux villages.

 

 

HISTORIQUE du club de basket-ball à Faverges de la Tour 

 

A l’origine, en 1970, sept jeunes filles âgées de 15 à 17 ans voulaient pratiquer le basket-ball. Durant un an, elles se regroupèrent pour faire des matchs amicaux, après avoir recherché parmi les parents un entraîneur.
Se regroupant souvent, elles eurent l’idée de créer une association pour pouvoir pratiquer le basket-ball en compétition. Ainsi en juin 1971, naquis l’A.S.C. (Association Sportive et Culturelle), une association comptant plusieurs activités pouvant varier selon les années (basket, théâtre, bibliothèque, ping-pong, sorties escalade et à la maison de la culture à Grenoble, chorale, yoga, danse, gymnastique, musculation, tennis, badminton, scrabble...). N’étant pas majeures, elles demandèrent l’aide d’adultes pour pouvoir créer cette association loi 1901.

 

A sa création, l’association comptait une seule équipe, senior féminine (sept licenciées). Elles jouaient sur le sable et il fallait avant chaque match tracer le terrain à la chaux. Puis le terrain fut goudronné, éclairé... C’est à cette époque que de nouvelles équipes se créèrent ; une équipe senior masculine, des équipes de jeunes filles et garçons.

Au bout de dix ans, il y avait à peu près toutes les catégories. Le club a pu se développer relativement facilement, du fait qu’en Isère le basket féminin était déjà très développé.

Ensuite fut construit un toit, et au fur et mesure les murs et les vestiaires (vers les années 1989-1990). Quelques années après fut installé le chauffage et des rénovations furent faites.

 
Au début, les équipes étaient toutes affiliées à I’U.F.O.L.E.P. (Union Française des Oeuvres Laïques d’Education Physique), puis vers les années 1980, certaines furent affiliées à la F.F.B.B. (Fédération Française de Basket- dans le principal but d’accéder à un niveau supérieur.

 

 

La section basket prenant de l’importance (augmentation du nombre de licenciés) par rapport aux autres sections de I’A.S.C., prît petit à petit plus d’autonomie: un bureau fut constitué pour gérer seul la section basket.

 

Cette section passa, en vingt ans, à environ 100 licenciés. Le basket que l’on y jouait a évolué, la formation d’entraîneurs a contribué à l’évolution du niveau.

 

A l’issue de la saison sportive 89/90 l’équipe masculine accède au niveau régional (chose relativement rare pour un club d’une commune de moins de 1000 habitants à cette époque), puis par la suite l’équipe féminine passa elle aussi du niveau départemental au niveau régional.

 

Quelques années plus tard, la section basket entra en entente pour certaines équipes, et en union pour d’autres, avec le basket club du foyer des jeunes de Dolomieu, une commune voisine de Faverges.
Cette union et cette entente furent la conséquence de la complémentarité des deux clubs au niveau des effectifs, ceux-ci ne pouvant plus aujourd’hui survivre seul.

 


Faverges disposait d’équipes seniors et d’équipes féminines (cadette, minime), mais manquait de garçons et d’équipes de petits (benjamins, poussins), et inversement pour Dolomieu.

 
Dans la suite logique, cette union et entente aboutirent à la fin de la saison sportive 2003-2004, à la fusion des deux clubs de Dolomieu et de Faverges de la Tour. La section basket se détacha de l’A.S.C pour pouvoir fusionner avec le club de Dolomieu.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now